ESSAI BMW X1 II 25D xLINE xDRIVE 2016

BMW X1 II 25d xDrive xLine 2016 - photo Laurent Sanson
  • BMW X1 II 25d xDrive xLine 2016 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 12 octobre 2015

LA NOUVELLE

AT...TRACTION BAVAROISE

Propulsion dans sa première vie, la SUV compact de BMW, le X1 de deuxième génération, passe en mode traction aux roues avant tout en restant disponible avec la transmission 4x4 xDrive. Une véritable révolution de palais au pays de la propulsion qui s’accompagne également d’un gain appréciable de sa vie à bord.

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

Vendu dans le monde à plus de 730 000 exemplaires depuis son lancement en 2009 et face à une concurrence affûtée, il était temps pour le BMW X1 de première génération de laisser la place à son successeur. Ce X1 de seconde génération se démarque de son prédécesseur par sa silhouette plus SUV que jamais et des faux airs de son grand frère X5. L’autre surprise est technique avec une nouvelle plateforme qui modifie franchement la transmission puisque cette dernière passe de la propulsion à la traction pour les deux roues motrices et la transmission intégrale xDrive en fait de même en privilégiant désormais la traction à la propulsion lorsque l’adhérence ne nécessite pas de renvoi de couple sur l’arrière. Dans cette opération, même l’implantation du moteur change. De longitudinal, le bloc adopte une position transversale qui présente de réelles avantages en terme d’encombrement et d’intégration au profit de l’habitabilité et d’une certaine «simplicité» technique.

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

UN VRAI SUV ET MEMBRE DE LA FAMILLE X

Même s’il en conserve une certaine filiation stylistique, le nouveau X1 n’a plus rien de son prédécesseur et il s’affirme désormais comme un membre à part entière de la famille X, soit les SUV de BMW. Alors que le X1 1 présentait une silhouette à mi-chemin entre un break haut sur pattes et un SUV, le nouveau né assume pleinement son appartenance au clan des SUV. Plus haut de 5,3 cm et plus large de 2,3 cm tout en étant moins long de 1,5 cm que son prédécesseur, il en impose sur la route avec un gabarit musclé et compact qui se rapproche d’ailleurs fortement de son frère X3. À l’intérieur, le constat est identique avec un impressionnant gain de place qui profite directement au confort et au bien-être à bord. Alors que l’on était assis bas dans le X1 première génération, le X1 deuxième génération offre une assise rehaussée de 3,6 cm à l’avant et de 6,4 cm à l’arrière, tout en offrant également un espace aux jambes supérieur de 3,7 cm pour les passagers de la banquette AR et jusqu’à 6,6 cm avec la banquette qui coulisse sur 13 cm. Cette nouvelle architecture profite également au volume de chargement qui gagne 85 litres avec un volume total du coffre de 505 litres en configuration classique 5 places. En rabattant le dossier des sièges arrière, fractionnable 40/20/40 de série et réglable en inclinaison (option), le volume total passe alors à 1 550 litres.

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

IL MONTE ENCORE EN QUALITÉ ET ÉQUIPEMENTS

Plus moderne, le nouveau X1 le demeure également dans ses équipements de dernière génération en adoptant l’amortissement piloté (en option), l’affichage tête haute ou encore le Pack Advanced Safety du ConnectedDrive. La planche de bord déclinée de la Série 2 Active Tourer dans son dessin s’en démarque toutefois par sa console centrale orientée vers le conducteur. La qualité perçue est fidèle aux dernières productions bavaroises avec des plastiques agréables au toucher, des cuirs doux et confortables et des ajustages précis. L’ergonomie est un modèle et même s’il faut du temps pour bien comprendre le fonctionnement du système ConnectedDrive qui regroupe la navigation, la connectivité, les services, les informations relatives au véhicule et j’en passe, on trouve rapidement ses repères.

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

IL NE POUSSE PLUS, IL TIRE !

Comme nous l’indiquions, le véritable et profond changement de ce nouveau X1 se cache dans ses entrailles et sa structure. Adoptant la même plateforme que les monospaces Série 2 Active Tourer et Grand Tourer, le X1 passe dans le monde de la transmission traction. Même en xDrive, soit la transmission intégrale (notre modèle d’essai), le X1 ne passe en mode 4x4 ou en mode propulsion aux roues arrière que lorsque la motricité fait défaut. Au volant sur les superbes routes du Lot et du Lot-et-Garonne, le X1 a fait belle impression même si sa conduite se veut moins «musclée» que sur la précédente version typée propulsion. Plus haut que son prédécesseur, son roulis reste maîtrisé. La suspension typée confort offre une réel confort à bord en absorbant parfaitement les irrégularités de la route. Très stable et équilibré en virage, il ne se couche pas son train avant qui n’est presque jamais en saturation, tout juste une petite amorce de sous-virage très léger lorsque l’on entre fort sur les freins en virage. Avec le moteur 4 cylindres turbo diesel 2 litres 25d d’une puissance de 231 ch, de la boite auto à 8 rapports et de la transmission intégrale xDrive dotée d’un embrayage multidisques à pilotage électrohydraulique qui ne s’active que lorsque l’adhérence fait réellement défaut, les performances sont au rendez-vous et l’agrément de conduite est bien réel et il est dommage que la direction à assistance électrique se montre artificielle avec un manque de dureté.

Le nouveau X1 n’a plus rien à voir avec son prédécesseur. Plus grand, plus sympa à vivre et plus SUV que jamais en ressemblant à son grand frère X5, le X1 2016 fait un réel bon en avant et son habitabilité le rapproche fortement du X3 dont on se demande désormais ce qui lui reste pour poursuivre sa carrière entre le nouveau X1 et le X5.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU BMW X1 25d xDRIVE xLINE 2016

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

bmw x1 II 25d xdrive xline 2016 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france