ESSAI AUDI RS3 SPORTBACK 2 2-5 TFSi QUATTRO S TRONIC 2015

Essai Audi RS3 Sportback 2 2.5 TFSi quattro S tronic 2015 - photo Laurent Sanson
  • Essai Audi RS3 Sportback 2 2.5 TFSi quattro S tronic 2015 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 17 juin 2015

LA CATAPULTE

D’INGOLSTADT

Avec sa nouvelle RS3, la firme aux anneaux propose la compacte la plus puissante de la planète. Un missile de 367 ch avec transmission intégrale qui catapulte ses occupants d’un virage à l’autre en un temps record et avec en prime la mélodie envoûtante du 5 cylindres turbo. Ultra sportive, la nouvelle RS3 est également un coeur tendre, révélant une polyvalence incroyable pour un usage au quotidien.

 audi rs3 sportback 2 2.5 tfsi quattro s tronic 2015 photo laurent sanson

Porte-drapeau de la gamme A3 et modèle d’accès à l’univers très exclusif des Audi RS, la RS3 2 débarque 3 ans seulement après le lancement de la dernière génération de l’A3, un gain de quelques années par rapport à la précédente génération RS3 1 vendue en France à 399 exemplaires en à peine 2 années de commercialisation et lancée après huit années de carrière de la version de base. L’attente fut donc moins longue et on ne va pas s’en plaindre, d’autant que Audi avait tout prévu avec la S3 de 300 ch en guise de mise en bouche (lire notre essai S3). Comme sur le précédent modèle, la RS3 2 2015 prend pour base la version 5 portes Sportback qui lui confère la polyvalence d’une compacte traditionnelle. Sage comme une image pour aller faire ses courses ou déposer les enfants à l’école, la nouvelle RS3 est une dévoreuse de bitume dédiée au pur plaisir de conduite. Vitrine sportive de Quattro GmbH, la branche produit sportif de la firme aux anneaux qui développe les gammes RS, la sportivité est dans ses durites et son look avec ses boucliers spécifiques, ses grosses roues de 19 pouces, ses freins énormes, ses bas de caisse, son becquet et ses deux grosses sorties d’échappement ovales.

Une fois à bord, on retrouve l’ambiance sportive propre à une RS avec des sièges sport habillés de cuir, des touches d’aluminium et de la peau retournée sur les panneaux des portes et le haut du volant qui dispose d’un méplat par forcément très pratique dans les virages serrés. La finition est comme toujours ultra soignée et on ne compte plus les équipements de confort à bord pour le bien-être des passagers. Mais une RS, c’est d’abord sa sportivité et son moteur qui n’est autre que le 5 cylindres turbo de l’ancienne génération qui désormais offre pas moins de 367 ch et surtout un couple de «camion» de 465 Nm sur une large plage du régime. En action, c’est juste du bonheur !

audi rs3 sportback 2 2.5 tfsi quattro s tronic 2015 photo laurent sanson

UNE BOITE A MUSIQUE ENVOÛTANTE

Sur cette nouvelle RS3 Sportback il y a un domaine qui retient tout particulièrement notre attention, la sonorité, qui participe pleinement au plaisir de conduite moyennant le passage par la case des options en choisissant l’échappement RS. Discrète en mode Normal, la RS3 se transforme, une fois le mode Dynamic activé, en une fantastique boite à musique avec bruit métallique et détonations lors des décélérations. Un pur bonheur auditif qui contribue pleinement au plaisir et à l’agrément de conduite que procure cette diabolique RS3 dont le niveau d’adhérence est tellement élevé que l’on se demande où se trouve la limite. Sans surprise depuis l’introduction de la plateforme MQB, le châssis est rivé au sol et d’une efficacité redoutable, à défaut d’être hyper joueur, et même si l’on sent que le train avant supporte une lourde charge avec une répartition du poids qui prédomine encore sur la proue, Audi a sensiblement réduit le sous-virage qui affectait la précédente version en entrée de virage. Le haut niveau d’adhérence des pneus n’est pas étranger au grip latéral et notre essai ne fut pas assez long pour connaître la durée de vie des Pirelli P Zero qui équipent en première monte la catapulte d’Ingolstadt. Au volant de la nouvelle RS3 tout est fluide et semble facile et la route devient un fantastique terrain de jeu et d’expression qui révèle ses énormes qualités et l’accord parfait entre ce fabuleux moteur, la boite auto S tronic et le châssis.

audi rs3 sportback 2 2.5 tfsi quattro s tronic 2015 photo laurent sanson

La nouvelle Audi RS3 Sportback est juste un joujou extra qui coûte tout de même 56 900 euros sans les options et auquel on ajoute le douloureux malus écologique de 4 000 € au moment de son lancement en juin 2015. C’est le prix du plaisir et de l’exclusivité car on ne croise pas une RS3 au premier carrefour et surtout elle est une véritable machine à plaisir. De toute façon, quand on aime on ne compte pas et toute ultra sportive soit-elle, la RS3 2 possède une qualité rare pour une sportive, sa polyvalence qui fait que l’on peut l’utiliser tous les jours, pour faire ses courses et la course... sur circuit bien entendu et même la prêter à sa femme pour aller faire du shopping le samedi entre copines, histoire de se donner bonne conscience !

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’AUDI RS3 SPORTBACK 2 2015

audi rs3 sportback 2 2.5 tfsi quattro s tronic 2015 photo laurent sanson

audi rs3 sportback 2 2.5 tfsi quattro s tronic 2015 photo laurent sanson

 

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france