ESSAI AUDI A1 (2019)

Audi A1 30 TFSi (2019) photo Laurent Sanson
  • Audi A1 30 TFSi (2019) photo Laurent Sanson
  • Marseille (13)
  • photos Laurent SANSON
  • février 2019

DEUXIÈME SET

GAGNANT

Après une carrière bien remplie, la citadine chic A1 cède sa place à sa remplaçante de seconde génération. Un acte 2 en forme de deuxième set gagnant pour l’A1 nouvelle génération qui s’affiche très expressive, plus technologique et surtout plus habitable.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’AUDI A1 (2019)

Vendue à plus de 900 000 exemplaires essentiellement en Europe, dont près de 95 000 en France depuis son lancement en 2010, l’A1 est née en 2010 et il a fallut attendre le millésime 2019 pour qu’une descendance débarque et autant dire que le constructeur allemand ne s’est franchement pas loupé. Tout d’abord sur son look, très agressif et pétillant pour peu que l’on opte pour une teinte flashy à l’image du bleu turquoise de notre version d’essai qui évoque le souvenir d’une certaine RS2. Une nouvelle A1 qui si elle sort du lot par sa personnalité, n’est pas en reste sur son contenu technologique en intégrant des équipements dignes des berlines du haut de gamme de la marque.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

UNIQUEMENT EN 5 PORTES ET PLUS DE DIESEL

Proposée dans sa précédente génération dans les carrosseries 3 et 5 portes, la nouvelle A1 abandonne la variante « coupé » pour une unique carrosserie 5 portes, plébiscitée par la majorité des clients. Techniquement, cette nouvelle A1 qui gagne 5,6 cm en longueur, passant le cap des 4 mètres (4,03 m), est construite sur la nouvelle plateforme MQB A0 du groupe VW inaugurée par la Seat Ibiza en 2017 et que l’on retrouve également sur la VW Polo ou encore le petit SUV Seat Arona. Plus habitable surtout aux places arrière, très étriquées sur l’ancienne génération, la nouvelle A1 profite pleinement de son empattement allongée de 9 cm qui lui permet un gain appréciable du volume de coffre qui avec 335 litres fait bien mieux que sa concurrente directe sur les citadines premium, la Mini.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

UNE SACRÉE BOUILLE AVEC UN REGARD AIGUISÉ

Tout en rondeur dans sa précédente génération, la nouvelle A1 n’en conserve que la silhouette globale en se montrant bien plus expressive grâce aux angles vifs et à un bouclier avant particulièrement ajouré et bodybuildé dans le pur esprit RS. On remarque également les ouïes d’aération entre la calandre et le capot pour un style encore plus agressif et distinctif. Dans cette teinte bleue turquoise et jantes blanches de 18 pouces bien disposées dans les coins, notre petite A1 se prend pour une auto de rallye et c’est d’ailleurs l’un des points forts de cette seconde génération qui offre une vaste palette de coloris de carrosserie, de jantes, d’équipements et d’ambiances dans l’habitacle pour un rendu enfin plus fun. Plus que jamais personnalisable, la nouvelle A1 est dans la tendance et chacun peut finalement avoir « son » A1 qui ne ressemble à aucune autre.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

UN COCKPIT ÉPURÉ ET DIGITAL

La nouvelle A1 inaugure un tout nouvel agencement plus angulaire avec une planche de bord aux lignes tendues en forme d’aile et orientée vers le conducteur. Connectée et digitale, la nouvelle A1 dispose d’un nouvel écran tactile multimédia de 10,1 pouces mais aussi d’un tableau de bord digital (Virtual Cockpit) comme sur les grandes Audi. Autant dire qu’en terme de qualité perçue elle assure et compense ainsi par ses équipements high tech quelques plastiques durs qui sonnent creux qui ne font pas très premium.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

COLLÉE PAR TERRE

Sur la route la nouvelle A1 n’a plus rien à voir avec sa devancière. Mieux posée, plus équilibrée et mieux suspendue (Audi propose des amortisseurs commutables Confort-Sport), l’A1 nouvelle génération fait prévaloir les avantages de sa nouvelle plateforme MQB A0 qui lui confère un empattement supérieur et des voies plus larges. En action sur des routes sinueuses du sud de la France, l’A1 surprend par son équilibre et son train avant extrêmement vif, précis et léger. Bien aidé par le poids réduit du 3 cylindres turbo, le train avant ne s’écrase pas en entrée de virage, limitant le sous-virage. En conduisant proprement mais de manière dynamique, cette A1 30 TFSi avec son châssis sport surprend par son efficacité en enroulant les virages avec aisance comme sur un rail. On a franchement hâte de découvrir les versions 150 ch et 200 ch dans le courant de l’année car sous le capot et malgré une belle santé, le petit 3 cylindres turbo essence 1 litre n’offre que 116 ch et logiquement il manque parfois de la puissance, mais pour un usage polyvalent ce moteur est juste parfait. Autre conséquence de cette masse contenue (1 100 kg sur la balance), l’A1 se montre confortable même avec un amortissement ferme à l’allemande.

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

Avec sa nouvelle A1, Audi a tranché dans le vif avec un design très expressif qui lui donne une réelle personnalité car en face, la Mini qui n’est autre que sa concurrente directe dans le Premium, déchaîne toujours autant les passions. Cette nouvelle A1 passe également un cap en habitabilité, confort et intègre une technologie dernière génération à l’image du tableau de bord full digital. Avec sa gamme de moteurs revue et uniquement turbo essence 3 et 4 cylindres et pleinement en phase avec les attentes du moment, l’A1 deuxième génération peut ambitionner une belle carrière malgré des tarifs élevés et bien plus que la génération précédente.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’AUDI A1 (2019)

audi a1 30 tfsi 2019 photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

                   

NEWSLETTER

COTE OCCASION

PARTENAIRE

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

ASSURANCE AUTO

PUB

PUB

PUB