ESSAI ALFA ROMEO GIULIA MY20 (2020)

Alfa Romeo Giulia 210 AT8 Q4 Veloce MY20 - photo Laurent Sanson
  • Alfa Romeo Giulia 210 AT8 Q4 Veloce MY20 - photo Laurent Sanson
  • Par Laurent SANSON
  • Texte et photos
  • Perpignan (66)
  • Février 2020

UNE BELLE ITALIENNE

ENFIN MATURE

A l’occasion de son millésime 2020, la séduisante Giulia évolue et gomme les défauts identifiés dans sa première partie de vie. Désormais mature, la belle milanaise doit revenir dans la course des berlines Premium en misant aussi sur une gamme simplifiée et un équipement enrichi.

alfa romeo giulia 210 at8 q4 veloce my20 photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’ALFA GIULIA MY20

Lancée il y a 4 ans, la berline Giulia a dès le premier coup d’oeil séduit par sa plastique. Une fois au volant, la milanaise montrait également son dynamisme grâce à son excellent équilibre routier, mais la belle italienne affichait aussi quelques défauts sur la qualité perçue des matériaux, sa sonorité à bord un peu trop intrusive ou encore son info-divertissement pas vraiment high tech, sans parler d’une fonctionnalité limitée. Le constructeur milanais a bien identifié les problèmes et le voici qui nous propose une version MY20 revue et corrigée qui gomme tous les petits défauts. Voici donc venu le temps de découvrir la Giulia que nous attendions dès son lancement en se montrant enfin à la hauteur du segment des berlines Premium. Cette mise à jour bienvenue doit lui donner une seconde chance, même si l’on sait que la partie ne sera pas facile face au trio germanique, mais Alfa a le mérite d’y croire, et nous avec car la marque qui fête cette année ses 110 ans véhicule encore une belle image de sportivité à l’italienne, celle d’une Alfa quoi.

alfa romeo giulia 210 at8 q4 veloce my20 photo laurent sanson

DU MIEUX PARTOUT POUR ÊTRE PRESQUE PARFAITE

Alfa était conscient des lacunes de sa Giulia et le constructeur a bossé par petites touches pour la remettre à niveau et le pari est réussi. La qualité perçue progresse et les équipements de série sont plus nombreux et de dernière génération à l’image des aides à la conduite, dont la conduite semi-autonome de niveau 2 ou encore de l’écran, enfin tactile, et plus grand, ce qui n’était pas un luxe. Même le système d’info-divertissement se montre plus intuitif, c’est tout dire de la volonté d’Alfa de se mettre au niveau de la concurrence. Pas forcément très ergonomique, la console centrale est redessinée afin d’offrir des rangements plus volumineux.

alfa romeo giulia 210 at8 q4 veloce my20 photo laurent sanson

Techniquement, on note également un gros progrès sur l’acoustique avec des bruits de roulement hyper filtrés, tout comme celui de la mécanique qui n’est pas trop envahissante dans l’habitacle, même avec ce bloc diesel 2.2 litres qui marche fort avec un couple disponible sur une large plage du régime. Au volant, cette Giulia MY20 conserve tout son dynamisme qui en fait sa réputation, tout en se montrant plus facile à conduire avec une direction recalibrée qui rend chaque coup de volant plus doux, tout en gardant une très grande précision. Avec la transmission intégrale Q4, autant vous dire qu’elle est sur un rail dès lors que la route tourne. Le plaisir est intense à son volant et c’est ce que l’on aime et recherche dans une Alfa.

alfa romeo giulia 210 at8 q4 veloce my20 photo laurent sanson

Pas facile de tenir la dragée haute aux BMW Série 3, Audi A4 et Mercedes Classe C, mais ce millésime MY20 de la Giulia possède indéniablement des arguments pour séduire et se faire une petite place face aux références germaniques. Alfa a rectifié le tir et c’est tant mieux et comme la Giulia s’affiche avec des tarifs attractifs, on veut croire au rebond.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’ALFA GIULIA MY20

alfa romeo giulia 210 at8 q4 veloce my20 photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS