ESSAI ALFA ROMEO 4C SPIDER 2016

Alfa Romeo 4C Spider 2016
  • Alfa Romeo 4C Spider 2016
  • par Jean-Michel SALMON
  • photos JM.SALMON et Etienne ROVILLE
  • 10 mai 2016

UNE PÉPITE

TRANSALPINE POUR 2

Avec sa 4C, le constructeur transalpin avait déjà signé un magnifique retour dans le creuset de la sportivité, c’était il y a deux ans avec le coupé. Voici à présent la déclinaison Spider de cette petite barquette, tout en légèreté et un retour à la propulsion de part son architecture à moteur central.

alfa romeo 4c spider 2016

Cette version Spider est très proche du Coupé - lire notre essai - et donc c’est avec plaisir que nous avons pu gouter aux joies des « Alfistes ». Dimensions puristes, désirable, vecteur d’image, cette 4C a presque tout pour elle et perpétue les gènes sportifs de la marque au trèfle, à savoir l’esprit de la 33 Stradale de 1967 dont elle reprend nombre de valeurs notamment une architecture à moteur central, dont on connaît l’agrément sur ce type de véhicule ! Bref une « supercar » en réduction puisque sa compacité lui permet de ne pas dépasse 4m de long. Des épaules marquée, une poupe tout en rondeur et un look manifestement aguicheur : bref largement de quoi sortir de la morosité relative de la majorité des productions actuelles. Même ressenti à son bord car on ne s’ennuie pas avec cette italienne. Son moteur 4 cylindres 1750 TBI de 240 ch est identique au Coupé et même s’il n’a pas la noblesse d’un 6 ou un 8 cylindres, il n’en demeure pas moins très agréable et surtout efficace dans cette mini supercar découvrable.

alfa romeo 4c spider 2016

UN COCKPIT DE PILOTE

Prendre place à bord peut s’apparenter à certaines installations dans d’étroits cockpits, d’autant qu’il faut enjamber un large seuil de carbone, en forme de poutre qui ne manque pas d’allure et qui participe à l’ambiance «course». Coté esthétique, La 4C Spider est passée chez l’opticien qui lui a fait troquer ses projecteurs bi-Led du coupé contre des bi-Xenon. Cabriolet oblige la seule différence technique entre le Coupé et le Spider réside dans le renforcement de la structure carbone. La prise de poids du Spider par rapport au Coupé est de 45 kg exactement, avec essentiellement un renfort de la structure à l’avant, Quant au toit rétractable il s'agit en fait d'une capote rigidifiée qui ne pèse que 7 kilos et qui se désolidarise facilement en un tour de main. Elle se range dans un sac souple à loger dans l’unique et minuscule coffre arrière de 110 litres. Ce toit demande un peu d'entrainement pour sa remise en place, mais le charme est aussi là !


alfa romeo 4c spider 2016

A FOND VERS LA SPORTIVITÉ

Le cockpit pour deux est un véritable hymne à l’esprit sportif mais largement exploitable sur routes ouvertes. On oublie très vite que le constructeur a fait l’impasse sur certains équipements contemporains, sauf en matière de sécurité bien sur. Ainsi, les garnitures sont peu abondantes, les baquets sont vissés à même la coque et celui du passager n’est pas réglable, radio et climatisation restent des options gratuites, bref un niveau d’équipement qui ne s’encombre pas du superflu. Cette tendance minimaliste est en parfaite adéquation avec la philosophie d’ensemble, à savoir gagner en poids à l’image de la cellule centrale en carbone et qui ne pèse que 65 kg. Pour la liaison au sol, le train AR bénéficie d’un ensemble McPherson optimisé et le train repose sur des triangles superposés, ce qui rend la 4C Spider particulièrement vive, précise et fine à conduire.

Cette 4C Spider cultive avec bonheur le paradoxe d’être assez facile à mener et à placer tout en restant « bien virile ». Le grondement métallique du moteur est comme suspendu, juste derrière les épaules des occupants. La suralimentation se fait également entendre avec les sifflements du turbo, la soupape de décharge et les crépitements de l’échappement. Bref on vit à plein dans « la salle des machines » même si ce résultat est en partie artificiel et le fruit du travail sur l’échappement. Les accélérations restent franches et sans aucun « à coup », ce qui n’est pas si courant avec les 4 cylindres suralimentés. Coupleux et généreux, ce moteur est remarquablement mis en valeur par la boite TCT à double embrayage plutôt rapide sur les deux modes supérieurs Dynamic et Race, ces derniers se sélectionnant sur la console centrale. Avec le Launch Control, le 0 à 100 km/h est atteint en 4,5 s, et le 400 m départ arrêté abattu en 12,9 s avec une poussée ultra linéaire. Eloquent pour qui connaît un peu ces valeurs. Dans les enchainements de virage, la 4C Spider est à la fois saine et très agile. Si, le rythme s'accélère, c’est tardivement et assez progressivement qu’intervient le survirage. C’à sent bon l’équilibre avec une neutralité de bon aloi, sans doute aidée par d’excellents P Zero au grip étonnant. La 4C Spider est équipée de jantes spécifiques, non disponibles sur le Coupé. La direction perd juste un peu de sa précision aux rythmes élevés, sans doute parce que le transfert de masse est prédominant sur l’arrière et que de ce fait, la direction s’allège quelque peu. Rien de pénalisant, la tendance sous vireuse dans les conditions dynamiques marquées, se corrige aisément, le tout en préservant un bon zeste de confort, juste « al dente ».

Les sorciers de Modène où est construite cette Alfa 4C Spider dans l’usine Maserati, ont réussis à concilier l’imaginaire dans un gabarit très contenu de moins de 4 mètres. De quoi ravir les Alfistes et…bien d’autres.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’ALFA ROMEO 4C SPIDER 2016

alfa romeo 4c spider 2016

alfa romeo 4c spider 2016

alfa romeo 4c spider 2016

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france