ESSAI ALFA GIULIETTA 1750 TBi 240 TCT VELOCE 2016

Alfa Romeo Giulietta 1750 TBi 240 TCT Veloce 2016 - photo Laurent Sanson
  • Alfa Romeo Giulietta 1750 TBi 240 TCT Veloce 2016 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 29 mars 2016

UNE MILANAISE

VELOCE

Anciennement dénommée Quadrifoglio Verde mais désormais considérée comme pas suffisamment sportive malgré son moteur turbo essence de 240 ch, la plus dynamique des Giulietta perd son «trèfle vert» au profit d’un Veloce moins évocateur. Ce changement coïncide avec l’introduction d’une gamme repensée et de la nouvelle face avant dans l’esprit de la nouvelle berline routière Giulia. Pour le reste, rien ne change ou presque sur la compacte milanaise.

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

Pour son millésime 2016, la berline compacte Giulietta change de maquillage en adoptant certains codes stylistiques de sa future grande soeur Giulia dont nous attendons la sortie avec impatience pour le début de l’été. Lancée il y a déjà plus de 5 ans et vendue à 330 000 exemplaires dans le Monde, dont 33 530 en France, la compacte Giulietta dont le style reste d’actualité se refait une beauté afin de coller au plus près avec la nouvelle signature stylistique que souhaite la marque transalpine. Un nouveau look de sa face avant caractérisé par une calandre retravaillée qui adopte un nouveau grillage nid d’abeille ainsi que le nouveau logo Alfa Romeo, des phares avec des fonds noirs type carbone pour la version Veloce de notre essai ainsi qu’un bouclier redessiné dans sa partie inférieure et qui se démarque par un épais liseré rouge qui matérialise le contour de la bouche de ventilation. N’oublions pas un nouveau dessin du bouclier arrière qui adopte un diffuseur comme sur la version Launch Edition éditée en série limitée, des jantes en alu bi-ton 18 pouces sur notre Veloce d’essai - ou encore les blasons chromés Veloce disposés sur les ailes. Un minimum syndical qui fait néanmoins son effet car la Giulietta gagne en sportivité avec ce nouveau design de sa face avant.

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

UN TEMPÉRAMENT DYNAMIQUE ET DE LA POLYVALENCE

L’Alfa Giulietta est une belle auto, joliment dessinée et bien née techniquement et plus de cinq ans après son lancement elle reste encore dans le coup. Il ne fait aucun doute que ce facelift de troisième partie de carrière, ainsi que sa gamme simplifiée qui se veut plus attractive avec des tarifs ajustés, va l’aider dans sa démarche pour les deux prochaines années avant que ne déboule celle qui va lui succéder. Désormais dénommée Veloce, la plus sportive des Giulietta reste fidèle au moteur 4 cylindres TBi 1750 turbo essence qui équipe également la petite supercar Alfa 4C.

À l’intérieur, la Veloce affiche clairement une ambiance sportive avec à l’avant des sièges sport aux appuie-têtes intégrés et recouverts de cuir et de peau retournée, des habillages des panneaux de portes et de la planche de bord dans un plastique moussé façon carbone, un volant cuir avec méplat et des surpiqûres rouges ou encore un pédalier alu. La connectivité bénéficie du système Uconnect avec écran tactile 6,5 pouces qui permet l’accès à la navigation, la radio, la connexion Bluetooth ainsi que les services Live pour la musique en streaming via une application sur smartphone.

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

En action, la Giulietta Veloce 2016 reste bien évidemment une sportive, mais pas radicale. Le moteur très agréable dans les bas régimes grâce au couple de 340 Nm disponible au régime de 200 tr/mn monte facilement dans les tours, bien aidé par la boite auto TCT à double embrayage aux rapports bien étagés. En mode Dynamic du système 3 modes de conduite DNA, le 4 cylindres turbo essence délivre une sonorité rauque agréable avec une petite détonation de l’échappement lors des changements des rapports ou en phase de décélération. Plutôt sympa pour la musicalité sans être trop intrusif dans l’habitacle. Le freinage confié à Brembo reste puissant et endurant. Pourtant dotée d’un châssis sport, la Giulietta Veloce se veut plus polyvalente dans son amortissement et elle n’apprécie toujours pas les routes au revêtement dégradé.

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

L’Alfa Giulietta malgré ses 5 ans d’âge reste une excellente auto qui bénéficie d’un réel coup de fouet avec ce facelift 2016 qui la modernise et la rend plus expressive, tout en conservant sa silhouette qui fait son charme très italien. Convaincante par son moteur de 240 ch, elle reste néanmoins un peu en retrait dans son comportement routier avec des pertes de motricité qui génèrent des remontées de couple dans le volant et une tenue de cap dès que le revêtement se dégrade. Sportive polyvalente par excellence, son amortissement n’est pas aussi rigoureux qu’une Seat Leon Cupra ou une Peugeot 308 GTi. Enfin et c’est aussi une bonne nouvelle pour les vrais alfistes, la teinte rouge Alfa est désormais une couleur gratuite sur l’ensemble de la famille Giulietta.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’ALFA ROMEO GIULIETTA 1750 TBi 240 TCT VELOCE 2016

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

alfa romeo giulietta 1750 tbi 240 tct veloce 2016 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france