CITROËN C4 CACTUS 1-2 PURETECH 110 FEEL ÉDITION 2014

Essai Citroën C4 Cactus 1.2 Puretech 110 Feel Edition 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Citroën C4 Cactus 1.2 Puretech 110 Feel Edition 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 15 juillet 2014

QUI S’Y FROTTE

S’Y PIQUE !

Il ne ressemble à aucune autre voiture de notre époque. Décalé, atypique, original et surtout osé, les superlatifs ne manquent pas pour décrire ce Cactus d’un nouveau genre qui bouleverse les codes. On l’aime sans modération ou on le déteste profondément et franchement on adooore !

 

essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel editionDepuis quelques semaines, la pub du C4 Cactus diffusée sur le petit écran donne le ton et c’est donc avec une certaine impatience que j’attendais de mettre les fesses dedans, car rien ne remplace les sensations d’une auto posée sur ses quatre roues dans la vraie rue au beau milieu du trafic et des autres autos. En le découvrant dans sa teinte jaune flashy sur le parking de l’aéroport de Schiphol d’Amsterdam, cadre de cet essai, on a craqué sur ce C4 Cactus. Une auto, c’est comme lors d’une première rencontre, d’un coup de coeur entre un homme et une femme, la première sensation doit être la bonne et normalement après plus rien ne perturbe ce feeling du premier regard, de la première caresse de la carrosserie, des galbes, des arêtes de caisse et j’en passe. Avec sa bouille toute ronde, sa ceinture de caisse haute qui donne l’impression d’un toit raboté à la «Gemballa» et sa ligne qui évoque de profil une Méhari avec un toit, le C4 Cactus interpelle et ne laisse pas indifférent car il n’appartient à aucune catégorie. Finalement c’est bien ce qui fait son charme même s’il est évident que commercialement il se positionne sur le segment des crossovers urbains et que ses concurrents directs sont le Renault Captur et le Nissan Juke alors que le 2008, cousin direct, ne se positionne pas vraiment sur le même créneau avec sa silhouette très sage, question de positionnement.


essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel editionLA PALME DE L’ORIGINALITÉ

Ras-le-bol des autos conventionnelles ? alors rassurez-vous avec le C4 Cactus vous allez sortir du droit chemin pour partir dans un univers unique que seul Citroën pouvait produire car en y regardant bien on ne voit pas quel autre constructeur pouvait sortir un tel engin. La marque au double chevron qui revendique fièrement sa Creative Technologie peut être fière de son coup et de son audace pour sortir des conventions. Le C4 Cactus bouscule les codes automobiles avec sa ligne unique et très subjective que l’on aime ou que l’on déteste, mais Citroën a souhaité faire de son C4 Cactus un véhicule qui regroupe tout ce que l’on recherche dans une auto avec de l’émotion, de la technologie et de l’innovation utile à l’image des Airbump latéraux qui outre l’esthétique, protège les flancs des petits chocs de la vie quotidienne. N’ayons pas peur de dire que le pari est réussi. Bien entendu, le C4 Cactus n’est pas parfait et ne réinvente pas l’automobile, mais il lui apporte une touche de fraîcheur bienvenue.


essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel editionUN CACTUS MONTÉ SUR «COUSSIN D’AIR»

Ceux qui connaissent les GS et autres BX vont comprendre mes propos. Outre son look improbable, le C4 Cactus surprend également par son confort digne de la grande époque de la suspension pneumatique des GS et BX de nos parents et grands-parents, avec une meilleure gestion des mouvements de caisse, rassurez-vous et donc pas de risque de mal de mer. Particulièrement bien suspendu malgré une petite prise de verticalité, le C4 Cactus s’amuse des ralentisseurs et des irrégularités de la route qu’il passe dans un mode «coussin d’air». Surprenant ! Cette sensation bien réelle de confort de «canapé» bien moelleux est également l’oeuvre des sièges épais et large et à la forme carrée qui évoque encore les années 70. S’il y a du rétro dans ce Cactus, il n’en demeure pas moins moderne avec son toit vitré panoramique fixe qui comprend une protection thermique et surtout sa planche de bord épurée et plate comme une aile d’avion (l’airbag passager étant intégré dans le pavillon) et aux instruments 100% digitaux regroupés autour d’un écran tactile de 7 pouces (le même que sur le nouveau C4 Picasso ou la Peugeot 308) sur lequel on retrouve toutes les fonctionnalités de l’auto, de la climatisation à la navigation en passant par la radio, la connexion avec un smartphone, la caméra de recul très pratique ou encore le bouquet de services connectés Multicity Connect (en option) qui via une clé USB spécifique permet l’accès au réseau 3G et aux 18 applications dont Coyote. Même le tableau de bord est passé en mode full digital et adieu aiguilles et compteurs ronds et vive l’affichage à Led.

Au volant, le C4 Cactus surprend par sa légèreté et Citroën ne cache pas qu’il a bossé sur la réduction des masses afin d’obtenir le meilleur rendement possible tout en maitrisant les consommations, le nerf de la guerre et des émissions de CO2. Par rapport à une C4 berline dont il est en théorie la déclinaison crossover, tout du moins en terme de gamme, le Cactus est plus léger de 200 kg et ceci essentiellement grâce à la plateforme qui n’est autre que celle de la C3 élargie pour les voies et agrandie pour l’empattement qui est de 2,60 m, ce qui au passage permet d’obtenir une habitabilité très correcte dans l’habitacle et un coffre au volume de 348 litres. Cette plateforme est également utilisée par le cousin 2008 de la marque au Lion. Sous le capot de notre version d’essai, on retrouve le tout nouveau bloc 3 cylindres PSA 1.2 PureTech découvert il y a quelques semaines lors de nos essais de la Peugeot 308 SW. Proposant 110 ch dans cette version, le pétillant 3 cylindres se montre encore une fois à son avantage et on regrette juste que la commande de la boite soit aussi spongieuse, ce qui gâche le plaisir de ce moteur à la sonorité très sympa et au rendement très agréable, surtout dans les bas régimes avec l’aide du turbo, sur une auto dont la masse n’est que de 1 020 kg pour cette version 1.2 110 Feel Édition, une finition disponible au lancement.

Au final, si le C4 Cactus interpelle par son look improbable et que l’on se demande comment il se comporte sur la route, la surprise initiale devient agréable dès que l’on roule car avec ses suspensions souples, son confort, sa vie à bord et la grande douceur de ses commandes, le Cactus est le compagnon idéal de la vie urbaine, à la condition aussi d’y mettre le prix pour s’offrir une version bien équipée et au look imparable.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA CITROËN C4 CACTUS 2014 AUX PAYS-BAS

essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel edition

essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel edition

essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel edition

 essai citroën c4 cactus 1.2 puretech 110 feel edition

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france