CITROËN C1 1-2 PURETECH 82 AIRSCAPE FEEL ÉDITION 2014

Essai Citroën C1 1.2 Puretech 82 Airscape Feel Edition 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Citroën C1 1.2 Puretech 82 Airscape Feel Edition 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 20 août 2014

C COMME

CARTE JEUNE

Avec sa bonne bouille dynamique, joyeuse et le toit en toile de la version Airscape qui la rend découvrable en quelques secondes, la nouvelle Citroën C1 mise indéniable sur son physique enjôleur pour séduire. Une véritable carte jeune !

 

essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sansonComme ses cousines Toyota Aygo (lire notre essai) et Peugeot 107 désormais baptisée 108 (lire notre essai), la Citroën C1 fait peau neuve après une riche carrière de neuf ans ponctuée par 780 000 exemplaires vendus. La C1 est donc morte et vive la nouvelle C1 2014 puisque la petite citadine de Citroën est de retour dans une nouvelle version toujours construite en République Tchèque dans une usine commune et partagée avec Peugeot et Toyota. Si la base technique demeure identique entre les trois soeurs, chacune affiche désormais une personnalité bien marquée et la Citroën n’en manque pas.


essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sansonUNE BOUILLE VRAIMENT SYMPA

Plus espiègle que jamais, la nouvelle C1 mise incontestablement sur la carte jeune avec son allure décontractée et joviale avec sa face avant à quatre phares. Si la 108 s’affiche ouvertement en citadine chic et la Toyota Aygo en «Manga Car» avec son esprit jouet et bande dessinée japonaise, la C1 mise donc sur une plastique forte qui s’exprime d’autant mieux en fonction de la teinte à l’image de notre modèle d’essai au gris argent très clair souligné par du rouge-orange. En version Airscape, c’est-à-dire avec le toit ouvrant en toile, on peut également associer la teinte de la toile avec les coques des rétroviseurs ainsi que la console centrale et les aérateurs de l’habitacle. C’est jeune et fun et on ne va pas s’en plaindre car une petite citadine avec une telle bouille doit être amusante et surtout décomplexée. Toutefois, pour s’offrir de série tous les raffinements d’une auto rigolote et bien équipée, il est nécessaire de monter en gamme en optant pour une version Feel ou Shine, voir même une Feel Edition Airscape, une version full haut de gamme proposée à l’occasion du lancement et dont nous disposions pour cet essai.


essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sansonCOLORÉE ET CONNECTÉE

Une fois à bord l’intérieur se montre coloré et ceci ne cache pas pour autant les plastiques durs qui inondent l’habitacle, comme sur toutes les petites citadines d’aujourd’hui. La qualité des plastiques est convenable et les ajustages également. L’habitabilité à bord reste correcte à l’avant et plus restreinte à l’arrière surtout avec les sièges aux appuis-tête intégrés qui prennent pas mal de place. La garde au toit limitée à l’arrière perd encore quelques millimètres une fois la toile du toit repliée. N’oublions pas que nous sommes dans une mini citadine longue de seulement 3,47 m et du coup cet encombrement réduit qui est un avantage en terme d’agilité et de maniabilité en ville, montre logiquement quelques limites dans sa vie à bord pour 4 passagers. Comme ses cousines Aygo et 108, la nouvelle C1 intègre sur sa console centrale une tablette tactile connectée via la connexion 3G d’un smartphone. C’est pratique puisque l’on retrouve les fonctions du téléphone sur un écran de 7 pouces mais comme le système est dépendant du réseau mobile 3G, en cas d’absence de ce dernier on perd la connexion et donc la navigation. C’est le revers de la médaille comme nous l’expliquions dans notre essai de la Peugeot 108.

Au volant, on retrouve les qualités routières découvertes sur les cousines Sochalienne et Japonaise. Tout en utilisant l’ancienne plateforme, les trains roulants bénéficient de multiples améliorations avec un nouveau train arrière et un renforcement du train avant au profit du guida ge et donc de l’agrément de conduite. Ces améliorations profitent également à la suspension retravaillée et qui fait preuve de plus de confort en filtrant mieux les irrégularités de la route tout en maîtrisant convenablement le roulis. Mais la vraie nouveauté technique n’est autre que l’introduction du nouveau moteur 3 cylindres 1.2 Puretech. D’une puissance de 82 ch, ce 3 cylindres de nouvelle génération fait preuve d’un bel agrément et de disponibilité. Pétillant avec sa sonorité si caractéristique d’un bloc 3 cylindres, ce moteur 1.2 Puretech transforme la C1 en petite «sportive» urbaine.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA NOUVELLE CITROËN C1 1.2 PURETECH 82 AIRSCAPE FEEL EDITION 2014

essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sanson

essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sanson

essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sanson

essai citroën c1 1.2 puretech airscape feel edition 2014 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france