CHEVROLET ORLANDO 2.0 VCDi LTZ PLUS 2011

  • Pilote officiel Chevrolet en WTCC, Yvan Muller a remporté le titre mondial 2010 sur Chevrolet Cruze
  • par Laurent SANSON
  • texte & photos
  • 1 février 2011

FAMILY SPACE

Avec l’Orlando, Chevrolet arrive sans compromis sur le segment très prisé des monospaces compacts. Fidèle à sa réputation, le constructeur américain concilie un design audacieux avec un réel sens pratique et un prix super compétitif, de quoi faire des jaloux mais surtout des envieux car l’Orlando est le roi du voyage familial avec 7 places de série.

chevrolet orlando monospace compact crossover

Destination très appréciée par les familles avec pas moins de 7 des 10 plus grands parcs d’attractions au monde, dont Disneyland, le nom de Orlando en Floride s’est alors vite imposé dans l’esprit des responsables de Chevrolet lorsqu’il fallut mettre un nom sur le nouveau monospace compact 7 places dédié aux familles. Après la Malibu, l’Orlando est le second véhicule de la marque qui porte le nom d’une ville comme le fait sur chacun de ses modèles le constructeur ibérique Seat et si Chevrolet a choisi la ville touristique de Valencia en Espagne pour la présentation de l’Orlando, ce n’est donc pas un hasard. Se positionnant en constructeur premier prix, ce qui n’a rien de péjoratif lorsque l’on y ajoute une certaine qualité, le constructeur américain a incontestablement le vent en poupe comme l’atteste sa progression spectaculaire en 2010. Jouant désormais sur plusieurs tableaux avec ses petites citadines Aveo et Spark, sa berline Cruze, son SUV Captiva, sa mythique Camaro et maintenant son monospace compact Orlando au look de baroudeur version Grand Canyon, Chevrolet n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin avec l’intégration de nouveaux modèles dans les prochains mois, de quoi devenir à terme un constructeur qui compte dans le paysage européen. Marque dynamique en devenir, Chevrolet a misé sur le championnat du monde des voitures de tourisme WTCC pour sa promotion. Un engagement couronné de succès avec le double titre 2010 des constructeurs et des pilotes avec le pilote français Yvan Muller, d’ailleurs présent lors de cet essai de l’Orlando.

chevrolet orlando monospace compact crossover

chevrolet orlando monospace compact crossover

 

UN SACRÉ LOOK !

Le moins que l’on puisse dire est que l’Orlando ne laisse pas indifférent sur son passage. Faire autant d’effet au volant d’un monospace compact au petit look de crossover des villes n’est tout de même pas très courant et le Chevrolet Orlando procure cet effet, sans pour autant engloutir des fortunes au niveau du budget, l’autre performance et surtout leitmotiv de la marque américaine. En faisant le tour du propriétaire sur la pit lane du circuit urbain F1 de Valencia ou face à la Méditerranée voisine du paddock lors de nos séances photos, on peut dire que Chevrolet a taillé dans le vif en créant un engin aux formes cubiques, mais avec des proportions équilibrées et surtout avec une calandre qui lui donne une véritable personnalité. Pour être franc, ce ne sont pas tous les constructeurs qui peuvent se permettre ce type de style, totalement décalé des références de la catégorie. Et pourtant, Chevrolet ne se pose pas de questions et ose, c’est le prix du succès ou de l’échec !

chevrolet orlando monospace compact crossover

chevrolet orlando monospace compact crossover

 

C’EST VRAIMENT L’AMÉRIQUE !

Si pour beaucoup le rêve américain n’est finalement qu’un doux rêve, l’Orlando le rend accessible au plus grand nombre avec un prix canon, de quoi satisfaire pleinement des familles qui recherchent une auto pratique et originale qui permet de transporter confortablement jusqu’à 7 personnes. Pratique avec la modularité des 5 sièges arrière et une habitabilité très appréciable, l’Orlando marque néanmoins le pas sur la contenance de son coffre de 454 litres en configuration 5 places, conséquence d’un plancher haut perché qui mange de l’espace. Malgré l’utilisation de plastiques durs, Chevrolet ajoute une finition qui n’a rien à envier aux concurrents en se permettant même une touche de laque noire piano du plus bel effet sur notre version d’essai qui n’est autre que le haut de gamme LTZ+. Particulièrement bien pensé, l’habitacle offre également quelques astuces dont un petit rangement caché derrière la façade de l’autoradio. Une fois en action, l’Orlando préfère mille fois le bitume nickel des autoroutes à celui d’une route sinueuse dans lequel son comportement routier prend des allures de rodéo texan sur le train avant. Malgré la fermeté de sa suspension qui se montre particulièrement sèche sur l’arrière, le train avant démontre des limites dans un usage disons dynamique. Mais le bon père de famille dont la vocation n’est pas d’être pilote de course ne se posera pas cette question, l’Orlando l’emportant sur un autre terrain, celui de l’excellent rapport qualité/prestations/prix.

chevrolet orlando monospace compact crossover

chevrolet orlando monospace compact crossover

 

 

J’AI AIMÉ

- Le look cubique original
- L’insonorisation et la vie à bord
- Les 7 places de série
- Les nombreux équipements de série et la qualité perçue
- Les tarifs compétitifs

 

 

JE N’AI PAS AIMÉ

- Le manque de plaisir de conduite
- La lenteur de la boite automatique
- Le bruit des ouvrants, mélange de tôle creuse et de plastique
- Les nombreux bruits de roulement et aérodynamique
- Le malus de 750 € sur cette version

 

 

 

VIDEO CHEVROLET ORLANDO

avec Yvan Muller et Seb.J Muller

 

FICHE TECHNIQUE

CHEVROLET ORLANDO

- Modèle testé 2.0 VCDi finition LTZ+ 2011
- Monospace compact 7 places
- Longueur 4,65 m - largeur 1,87 m - hauteur 1,63 m
- Moteur 4 cylindres 16 soupapes diesel 1 998 cm3
- Suralimentation par 1 turbo
- Injection directe Common Rail
- Puissance de 163 ch à 3 800 tr/mn
- Couple de 360 Nm à 2 000 tr/mn
- Boite de vitesses automatique 6 rapports
- Suspension AV type McPherson
- Suspension AR multibras
- Jantes alu 17 pouces avec pneus 225/50 R17 de série
- Modèle testé avec option 18” pneus 235/45 R18 - 350 €
- Principaux équipements de série : sellerie cuir et sièges avant chauffants - volant cuir - finitions intérieures type laque piano - système audio RDS MP3 avec prise AUX - prise USB - 6 haut-parleurs - climatisation automatique - ABS - contrôle de trajectoire ESC
- Poids à vide de 1 659 kg
- Vitesse maxi de 195 km/h
- Consommation mixte usine de 7 l/100 km
- Émissions de CO2 de 186 g/km (malus 750 €) 159 g/km avec BVM
- Tarif du modèle testé de 27 500 €


GAMME CHEVROLET ORLANDO

- 4 finitions : LS+ - LT+ - LTZ - LTZ+
- 1 motorisation essence 1.8 16v 141 ch
- 2 motorisations turbo diesel 2.0 VCDi 130 ch et 163 ch
- Boite de vitesses mécanique 6 rapports sur tous moteurs et boite de vitesses auto 6 rapports uniquement sur VCDi 163 ch LTZ et LTZ+
- Gamme de 20 200 € (1.8 16v LS+ 141 ch) à 27 500 € (2.0 VCDi LTZ+ 163 ch BVA)

chevrolet orlando monospace compact crossover

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france