AUDI R8 V10

LA TORNADE BLANCHE D'INGOLSTADT

L’Audi R8 a beau être une supercar d’exception avec son V8 de 420 ch, l’une des meilleures actuellement, les ingénieurs d’Ingolstadt avaient une autre idée en tête, une botte secrète sous la forme d’un V10 de 525 ch au point que les qualificatifs manquent désormais pour décrire cette fabuleuse R8 V10.

 

 

Moribond dans les années 70, le constructeur germanique a effectué un virage à 180°, passant d’un rôle de seconde zone au statut de référence en une bonne vingtaine d’année. Un redressement spectaculaire qui porte d’abord un nom et une technologie, Quattro, la désormais célèbre transmission intégrale qui a fait durant la même période les beaux jours de l’Audi Quattro Coupé dans les rallyes mondiaux. Depuis cette flamboyante époque durant les années 80, Audi n’a cessé d’améliorer cette technique de la transmission intégrale en l’appliquant sur une gamme en totale reconstruction. Désormais considéré comme un constructeur haut de gamme qui ne semble pas connaître la crise, il ne lui manquait finalement qu’un engin capable de s’offrir des performances d’une Porsche, Ferrari ou Lamborghini, cette dernière étant d’ailleurs propriété de Audi. Ainsi est née la R8 lancée en 2007 et qui voit deux ans plus tard débarquée une grande soeur R8 V10.

 

AVEC LE V10, C’EST NOËL TOUS LES JOURS !

Ce n’est pas tous les jours que l’on passe une journée au volant d’un tel engin dont le prix avoisine les 150 000 €. Mais bien plus que son prix, c’est bien autre chose qui m’attire dans cet essai obligatoirement magique, les performances et les sensations et croyez-moi avec la V10 c’est en forte dose, à commencer par le sonorité envoûtante du V10 qui délivre un vrooooaaaah délicieux, rauque en bas et hurlant sa rage en haut. Une mélodie dont on ne se lasse pas, alors du coup on roule vitres ouvertes afin de ne rien perdre du chant de cet instrument en V10 majeur.

 

ULTRA SPORTIVITÉ AFFIRMÉE

Avant d’en découdre sur les belles routes sinueuses et vallonnées de la Forêt Noire allemande après un départ très cool depuis Strasbourg, un tour de propriétaire s’impose afin d’en découvrir les nouveautés qui la caractérise de sa soeur V8. Outre son moteur V10 de 5.2 litres FSi qui n’est autre que le bloc vu dans la RS6 et la Lamborghini Gallardo mais avec une nouvelle culasse, la supercar d’Ingolstadt dévoile une esthétique retravaillée en subtilité pour un style encore plus affirmé qui la distingue sans la moindre hésitation de la V8 au caractère plus sage. La R8 V10 gagne encore du muscle avec sa calandre et spoiler en noir laqué, ses fines baguettes chromées, ses phares avec Led, ses ouïes latérales en carbone élargies pour un meilleur refroidissement du moteur installé en position centrale arrière ou encore son bouclier arrière redessiné pour les besoins des deux grosses sorties ovales d’échappement et d’un nouveau diffuseur. Cerise sur le gâteau, la R8 V10 bénéficie de sublimes jantes de 19” aux branches en Y et arêtes vives du plus bel effet. On craque devant un tel engin et l’intérieur confirme cette tendance. Bourré de nombreux équipements avec sellerie cuir Nappa, navigation, système audio haute fidélité, cerclage en carbone du tableau de bord et j’en passe, le cockpit se distingue par sa finition toujours exemplaire (hormis un petit plastique d’entourage de console centrale) et seul le tableau de bord confirme bien que nous sommes dans la dernière née en affichant sur les combinés d’instrumentations cerclés de rouge le symbole V10 et un compte-tours dont la graduation monte jusqu’à 10 000 tr/mn, waaaoooouh, un signe qui ne trompe pas sur le potentiel de ce moteur.

 

LA MÊME EN MIEUX PARTOUT, TOUT SIMPLEMENT !

Lors de l’annonce du lancement de cette version V10 et ayant encore en mémoire l’essai de la V8 courant 2007, un doute m’a traversé l’esprit, Audi allait-il avec ce V10 atmosphérique de 525 ch détruire le bel équilibre dont la V8 a fait sa réputation ? Et bien rassurez-vous, la réponse est non, la V10 conserve les qualités de sa grande soeur ; facilité de conduite, tenue de route, freinage diabolique, efficacité redoutable et même confort. Pour faire simple, la V10 est une V8 en mieux partout, dans “tous les secteurs du jeu” comme dirait Guy Roux, et que dire de la brutalité des accélérations du V10 qui revendique sans la moindre contestation sa puissance de 525 ch. L’accélération ne faiblit jamais et heureusement que la boîte ne comporte que 6 rapports sinon j’étais bon pour un aller-retour express vers Mars ou Jupiter. C’est tout simplement démoniaque et la transmission intégrale Quattro fait le reste en toute sécurité, ce qui autorise des vitesses de passage en virage d’un autre monde. D’ailleurs, en attaquant très fort on lui découvre une tendance au survirage lorsque l’on entre sur les freins, l’arrière étant alors léger, l’effet du transfert de masse car n’oublions pas que le moteur plus lourd de 30 kg que le V8 se trouve dans le dos.

Qu’importe d’ailleurs le mode choisi de la suspension pilotée Magnetic Ride, la R8 V10 ne fait pas semblant et en aucun cas ne cache son jeu car c’est bien du pur sport que Audi propose dans cette supercar au comportement bien plus sauvage que sa devancière V8. Mais en bon élève diplômé Quattro, cette supercar exceptionnelle se transforme en un clin d’oeil en une bête finalement docile qui révèle une homogénéité extraordinaire et c’est d’ailleurs sa principale force, être à ; son aise partout, sur tous les types de route. Autre point et pas des moindres qui caractérise cette version “Plus Plus”, l’écart de prix avec la V8 qui reste au catalogue, est de seulement 18 240 € à équipement égal et pour une consommation supérieure de 0,1 litre aux 100 km, autrement dit une paille vu le ticket d’entrée de 146 800 €, ce qui en regard des performances demeure “accessible” par rapport aux vraies concurrentes. Si votre budget vous l’autorise, alors n’hésitez pas une seconde car il n’y en aura pas pour tout le monde et comme j’en veux une aussi, je croise les doigts pour le prochain tirage de l’Euromillions en me disant que mon jour est venu de décrocher le gros lot et de passer commande, on peut toujours rêver !

 

AVEC LE V10 ET SON GAIN DE PUISSANCE DE 105 CH PAR RAPPORT À LA V8, LA R8 NE PERD RIEN DE SON ÉQUILIBRE EN ENCHAÎNANT LES COURBES ET VIRAGES AVEC UNE FACILITÉ DÉCONCERTANTE. UNE TORNADE !

 

+

- Style sportif encore plus affirmé
- Puissance et disponibilité moteur diabolique
- Tenue de route exceptionnelle, même sur route dégradée
- Freinage ultra puissant et d’une efficacité redoutable
- Plaisir de conduite extrême
- Sonorité du V10, une véritable mélodie

-

. Aucun, hormis l’entourage en plastique de la console centrale pas super

 

FICHE TECHNIQUE

AUDI R8 V10

. Coupé 2 places avec châssis en alu et moteur position centrale AR

. Moteur V10 FSi atmosphérique à 90° de 5 204 cm3

. Puissance de 525 ch à 8 000 tr/mn

. Couple de 530 Nm à 6 500 tr/mn

. Injection directe d’essence FSi

. Boîtes de vitesses 6 rapports mécanique ou robotisée R-Tronic

. Transmission intégrale permanente Quattro

. Répartition puissance 85% AR - 15% AV

. Suspension pilotée Audi Magnetic Ride

. Bouclier AV retravaillé

. Phares à Led

. Side Blades latérales en carbone élargies

. Bouclier AR modifié

. Nombreux équipements de confort et de sécurité

. 0 à 100 km/h en 3”9 s (R8 V8 en 4”6 s)

. 0 à 200 km/h en 12” s (R8 V8 en 14”9 s)

. Poids de 1625 kg avec boîte R-Tronic (+60 kg que R8 V8)

. Consommation mixte de 13,7 l/100 km

. Réservoir 90 litres

. Tarif de 146 800 €

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france