ALFA ROMEO 4C 1750 TBi 240 STANDARD ÉDITION PACK RACING 2014

Essai Alfa Romeo 4C Standard Edition Pack Racing 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Alfa Romeo 4C Standard Edition Pack Racing 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 14 octobre 2014

UN TRÈFLE

MAGIQUE

Digne héritière de la 33 Stradale de 1967, l’Alfa Romeo 4C a également vocation d’être le trait d’union de la marque milanaise entre son glorieux passé et un renouveau annoncé. Exclusive avec sa production limitée de seulement 3 500 exemplaires par an, la 4C est un véritable coupé sportif compact dont le plaisir de conduite est l’unique leitmotiv, un authentique trèfle magique.

 

essai alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sansonAvec la 4C, les Alfistes ont retrouvé le sourire car si la marque doit vivre avec une gamme réduite aux Mito et Giulietta, la 4C est un véritable rayon de soleil et l’arrivée au printemps prochain de la version découvrable Spider va renforcer l’attractivité et mettre en lumière la marque au Biscione en attendant un vrai renforcement de la gamme qui passe par de nouveaux modèles, dont un SUV, mais ceci est une autre histoire.

Présenté sous la forme d’un concept au salon de Genève en 2011 et développée par les ingénieurs de la marque au trèfle, le coupé 4C est assemblé par Maserati dans son usine de Modène et il bénéficie ainsi de toute l’expertise de la marque au Trident sur la production d’une supercar, si petite soit-elle. Véritable coupé sportif strict 2 places avec son moteur implanté transversalement à l’arrière, la 4C est l’alliance de la légèreté, de la compacité et de l’efficacité. Avec son prix d’accès de 51 900 euros dans sa version Standard Edition identique à notre version d’essai qui intègre en option le Pack Racing constitué de jantes de 18 et 19 pouces, la 4C reprend les grands principes de sa grande soeur 33 Stradale par sa compacité et son architecture technique, mais la comparaison s’arrête ici car la 4C est un coupé sportif moderne utilisant les toutes dernières évolutions et innovations technologiques au profit du seul plaisir de conduite.


essai alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sansonUN RAPPORT POIDS-PUISSANCE EXCEPTIONNEL

Construite autour d’une monocoque en carbone, la 4C c’est d’abord un look avec son museau caractérisée par la calandre en Scudetto, ses arêtes vives et son arrière de petite Enzo. Sous sa robe acérée en composite se «cache» dont cette fameuse monocoque carbone qui pèse 65 kg et sur laquelle un châssis arrière en aluminium prend place afin de recevoir le moteur 4 cylindres turbo essence 1750 TBI, identique à celui de la Giulietta Quadrifiglio Verde, et qui développe la puissance de 240 ch. Avec sa position centrale arrière, la répartition des masses est ainsi de 40% sur l’avant et 60% sur l’arrière. Si la puissance peut paraitre légère à la lecture de la fiche technique puisqu’elle est inférieure aux meilleures compactes sportives du moment, la 4C fait la différence sur la bascule avec un poids à vide de seulement 895 kg, un centre de gravité extrêmement bas et des roues dans les coins. Ainsi traité, le rapport poids/puissance devient tout simplement exceptionnel car de 3,7 kg/ch, soit une valeur identique à une supercar bien plus puissante mais plus lourde aussi.

 

essai alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sansonCOMME FANGIO SUR LE CIRCUIT DE REIMS-GUEUX

C’est à Reims que nous avons découvert après presque un an d’attente cette petite 4C. Le choix du lieu n’avait rien du hasard, les routes champenoises sont roulantes et sinueuses et comme la capitale de la Champagne fut durant de nombreuses années le berceau des sports mécaniques et du Grand Prix de l’ACF et de France de Formule 1 dans les années 50-60, un détour sur les traces de Juan-Manuel Fangio ou de Tazio Nuvolari par le mythique circuit de Reims-Gueux s’imposait. S’il ne reste de ce temple de la vitesse qu’une partie des stands et quelques tribunes restaurées grâce au travail de l’association «Les Amis du Circuit de Gueux», le lieu est chargé d’histoire à l’image de la marque au Biscione et de cette 4C qui perpétue la tradition.

Une fois en place dans l’étroite monocoque au carbone apparent, on découvre un habitacle dépouillé qui se contente du minimum. L’influence de la course est omniprésente avec une planche de bord particulièrement épurée. Un unique combiné derrière le volant avec méplat inférieur se charge de transmettre les informations du véhicule. Ce combiné TFT propose des affichages et ambiances différentes en fonction du mode de conduite choisi en actionnant la molette du D.N.A qui outre les 3 modes Dynamic, Neutre et Auto propose un quatrième mode Race dédié à une utilisation sur circuit avec la désactivation des aides à la conduite. Mais après essai des différents modes sur le circuit de la Ferté-Gaucher, plus sécurisant que celui de Reims-Gueux ouvert à la circulation, le mode Dynamic s’avère être le plus efficace car on conserve les aides à la conduite qui font preuve d’une large tolérance dans le comportement de la voiture et c’est encore plus excitant sur circuit lorsque l’on brusque cette 4C en entrant très fort sur les freins en virage. Avec son moteur turbo qui offre une large courbe de couple dans les bas régimes, cette 4C se conduite donc au couple et il est inutile de tirer comme un malade sur les régimes car on rend l’auto plus nerveuse. Terriblement efficace, cette 4C est la reine du freine tard et comme son freinage est ultra puissant et endurant, on répète l’opération et l’efficacité du freinage demeure constante. Bien entendu, rien ne vient tout seul et il faut taper fort dans la pédale, mais quel bonheur car les sensations de la décélération sont identiques à une auto de course, mais avec le minimum de confort et la facilité d’utilisation d’un coupé sportif que l’on peut conduire au quotidien, même si son terrain de jeu préféré reste les sorties sur circuit. Avec la direction non assistée, le feeling avec la route est immédiat et du coup on récupère les irrégularités dans les bras mais quel bonheur car la conduite se veut finalement virile et on aime sans modération.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’ALFA ROMEO 4C 2014 SUR LE CIRCUIT DE REIMS-GUEUX

essai alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sanson

essai alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sanson

 alfa romeo 4c standard edition pack racing 2014 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france