ABARTH 500C 1.4 16V TURBO T-JET

  • Par Laurent SANSON
  • Texte & photos
  • 22 novembre 2010

SCORPION A CIEL OUVERT

Terriblement fashion, la 500C n’est pas du genre qui passe inaperçue et dans sa version la plus sportive signée Abarth, c’est tout le village qui se retourne sur son passage. Outre son look déluré, l’Abarth 500C ajoute un tempérament de feu avec son moteur 1.4 Turbo T-Jet de 140 ch couplé à une boite robotisée “Abarth Competizione”.

Avec l’Abarth 500C, inutile de vouloir faire dans la discrétion, c’est loupé, surtout si l’on opte comme sur notre version d’essai de la peinture bicolore qui renforce la double caractère de cette citadine sportive découvrable. Pour 950 euros, le prix de cette option bi-ton proposée en noir - blanc ou en gris foncé - gris clair, confère un look véritablement unique à la puce italienne. Plus tape à l’oeil ce n’est pas possible et que dire lorsque l’on roule à ciel ouvert, capote repliée, c’est tout simplement de la provoque et notre essai sur les petites routes champenoises, au coeur du vignoble, a démontré toute l’attractivité de cette turbulente Abarth 500C auprès du public et autres automobilistes. Succès garanti !

 

UN GROS MÉCHANT LOOK

Inutile de vous faire un dessin en 3D, la vue de la moindre photo permet de se rendre compte que l’Abarth 500C est tout sauf une 500C banale. Bouclier volumineux ajouré aux formes agressives pour l’avant, extracteurs latéraux et diffuseur d’air intégré pour le bouclier arrière, bas de caisse, becquet de “toit”, double sortie d’échappement droite et gauche, la panoplie de la charmeuse turbulente et délurée. La 500C ne fait donc pas semblant et affiche fièrement son caractère turbulent. Une véritable latine sans compromis.

 

BOITE ROBOTISÉE “COMPETIZIONE”

En adoptant de série une boite de vitesses robotisée avec commande électro-hydraulique et palettes au volant, l’Abarth 500C ne fait pas dans la facilité avec cette innovation au sentiment mitigé en ce qui me concerne. Très utile en usage urbain afin de ne pas se prendre la tête avec les passages des rapports, cette boite semble totalement hors du coup lorsqu’on l’utilise en mode “normal”. Les passages de vitesses sont interminables avec des à-coups comme sur la vieille DAF automatique de grand-maman équipée d’un variateur. Cette sensation particulièrement désagréable diminue fort heureusement lors du passage en mode Sport avec des rapports qui s’engagent plus rapidement, mais le “mal” est bien présent et l’appellation de “Competizione” semble pour le moins usurpée. Développant désormais 140 ch, soit 5 ch de plus que la berline Abarth 500, le 4 cylindres turbo avec injection directe aime prendre des tours et ne manque pas de peps. Vive et puissante, la 500C révèle également un train avant au guidage précis et une motricité optimale grâce à l’autobloquant électronique T.T.S (Torque Transfert Control). Si le train avant se montre particulièrement efficace, on ne peut pas en dire autant du train arrière vraiment trop ferme et qui une fois sur un revêtement bosselé se transforme en une balle de ping-pong. Rien de bien méchant mais il vaut mieux en tenir compte lorsque l’on veut se faire plaisir sur une petite route au bitume souvent dégradé.

 

 

J’AI AIMÉ

- Le look racoleur top fashion et la peinture bi-ton

- Son bouillant caractère en mode “Sport” uniquement

- La sonorité rauque du 4 cylindres 1.4 turbo T-Jet

- L’agilité et la précision de conduite

 



JE N’AI PAS AIMÉ

- La lenteur de la boite robotisée en mode “normal”, un calvaire !

- L’effet ping-pong du train arrière sur les routes bosselées

- Le tarif qui grimpe vite avec les options (jantes 17”, sellerie cuir, peinture bicolore)

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

ABARTH 500C 1.4 16V TURBO T-JET

- Berline cabriolet avec toit en toile à commande électrique
- Longueur 3,66 m - largeur 1,63 m - hauteur 1,49 m
- Carrosserie Abarth : boucliers AV & AR, bas de caisse, becquet...
- Peinture bicolore gris foncé - gris clair (option 950 €) avec liseré rouge (option 100 €)
- 2 modes d’utilisation : Normal et Sport
- Moteur essence 4 cylindres de 1 368 cm3
- Culasse 16 soupapes
- Suralimentation par 1 turbo IHI à géométrie fixe
- Puissance de 140 ch à 5 000 tr/mn
- Couple de 206 Nm à 2 000 tr/mn en mode Sport (180 Nm en Normal)
- Boite de vitesses robotisée 5 rapports à commande électro-hydraulique (sans levier) avec palettes au volant
- Autobloquant électronique TTC Torque Transfer Control
- Suspension AV type McPherson
- Suspension AR à essieu de torsion avec barre anti-roulis
- Jantes alliage 6,5 x 16 de série avec pneus 195/45 R16
- Jantes alliage 7 x 17 (option 450 €) avec pneus 205/40 R17
- Principaux équipements de série : 7 airbags, ABS, répartiteur de freinage EBD, ESP, ASR, phares xénon, climatisation auto, radio CD3 MP3, kit mains-libres Bluetooth Blue & Me et port USB
- Sellerie cuir (option 1 300 €)
- Vitesse maxi de 205 km/h
- 0 à 100 km/h en 8,1 s
- Consommation mixte de 6,5 l/100 km
- Émissions de CO2 de 151 g/km
- Tarif de 21 200 €

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france