VOITURE D'OCCASION NOS CONSEILS POUR ÉVITER LES ARNAQUES EN TOUT GENRE

17 juin 2019 par Laurent SANSON

VOITURE D'OCCASION

NOS CONSEILS POUR ÉVITER LES ARNAQUES

Acheter une occasion est une solution si vous souhaitez changer de véhicule mais que vous avez un budget limité. Sur le marché, vous pouvez parfaitement trouver des modèles de voitures en très bon état, proposés à des prix compétitifs. Si on privilégie les achats chez les professionnels, c'est souvent pour éviter les arnaques, bien plus présentes chez les particuliers que chez les vendeurs professionnels. Heureusement, il existe des façons d'y échapper : rester vigilant et adopter les bons gestes pour les contourner.

ÉVITER LES ANNONCES TROP BELLES POUR ÊTRE VRAIES

Un vendeur cherchera certes à mettre en avant les avantages du véhicule pour vous convaincre de l'acheter. Il existe ces annonces, qui sont clairement trop belles pour être vraies. Le vendeur vous parlera d'un véhicule dans un état impeccable, presque une perle rare, mais surtout, il vous la proposera à un prix défiant toute concurrence. Dans de pareils cas, il faut se méfier : derrière cette annonce flatteuse et ces belles photos se cache souvent une voiture à la mécanique défectueuse, ou même une voiture volée . Si toutefois vous souhaitez tenter le coup, restez vigilant pour la transaction. Vous devez surtout vérifier le chèque de banque, l'état du véhicule, la qualité de la mécanique et la conformité des tous les documents avant de donner votre accord final !

EXAMINER MÉTICULEUSEMENT LA VOITURE

Les vices du véhicule peuvent se trouver partout, au niveau du moteur comme sur les équipements à l'intérieur. Aussi, il est important d'inspecter chacune de ses parties. Vérifiez l'état des tissus, celui de la moquette ou du cuir. Inspectez ensuite la carrosserie ainsi que le dessous de la voiture. Il arrive effectivement que le véhicule soit sujet à des fuites d'huile ou que le vendeur repeigne le véhicule pour cacher des réparations qu'il a effectuées. De même, n'oubliez pas de passer par le moteur.

La vérification doit également se poursuivre avec le kilométrage. Certains vendeurs trafiquent le compteur kilométrique afin d'augmenter le prix de vente. Néanmoins, les kilomètres parcourus sont désormais relevés à chaque passage en atelier ou pour un contrôle technique : il vous suffit de vérifier la cohérence entre les chiffres indiqués sur le tableau de bord et ceux donnés dans le carnet d'entretien. Toutefois, si vous avez peu de connaissances en mécanique, n'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel pour cette étape de vérification.

TOUJOURS FAIRE UN ESSAI SUR ROUTE

L'essai sur route est un passage obligé pour éviter les mauvaises surprises. De même, le vendeur doit vous l'accorder sans problème. S'il refuse, envisagez directement de voir d'autres vendeurs, car celui-ci cache certainement une anomalie sur le véhicule.

Par ailleurs, lors de cet essai, vous devez conduire le véhicule sur différentes routes. Cela vous permettra de voir comment il réagit. Lorsque vous serez au volant, vous devez ainsi faire attention aux bruits qu'émet le moteur, à la fluidité que vous pouvez avoir pour passer les vitesses, à la qualité du freinage , à la tenue de route ainsi qu'à la résistance des pédales. Vous devez également vous assurer que les équipements du tableau de bord fonctionnent correctement.

Cet essai sur route vous permet de vous faire une meilleure idée de l'état du véhicule. Vous pouvez par la suite prendre votre décision en connaissance de cause. Si vous avez noté des dysfonctionnements légers qui ne vous empêchent pas d'acheter le véhicule, prenez soin de bien constater les besoins en entretien et les pièces qu'il faudra changer.

VÉRIFIER LES DOCUMENTS FOURNIS

Le vendeur doit vous fournir quelques documents obligatoires qui mettent en avant l'état général du véhicule et la conformité de la vente avec la loi. Parmi ces documents, vous avez le PV du contrôle technique qui doit dater de moins de 6 mois. Vous devez également lui demander un certificat de non-gage qui garantit l'absence de mise en gage ou d'une opposition à la vente, pour amende non réglée par exemple.

De même, il vous faudra le carnet d'entretien qui doit comporter les factures des différentes interventions réalisées par l'ancien propriétaire. Si le vendeur se trouve dans l'incapacité de vous fournir ces documents, vous devez vous en méfier. En effet, il peut vous cacher une certaine anomalie, des dysfonctionnements mécaniques, d'un délit commis avec le véhicule, ou d'un vol.

RESTER VIGILANT POUR LA TRANSACTION

Vous devez rester vigilant jusqu'à la fin de la transaction afin de réaliser cet achat dans les meilleures conditions et en profiter pleinement les jours qui suivent. La première chose à éviter est de verser un acompte avant la conclusion de la vente. Une telle transaction ne laisse en effet aucune trace. Une fois l'acompte versé, le vendeur peut disparaître et vous ne pourrez rien faire pour récupérer votre argent. De même, comme moyen de paiement, le chèque de banque est toujours à privilégier. Il vous permet en effet de garder une preuve de la transaction .

Toutefois, si vous achetez à un particulier, pensez toujours à établir des contrats de vente en bonne et due forme. Il est par ailleurs nécessaire d'avoir des informations complètes sur l'identité du vendeur et de bien noter l'adresse de son lieu de résidence. Ces informations vous seront utiles en cas de problème. Enfin, la carte grise barrée sera une garantie supplémentaire : vous n'aurez pas à payer de contraventions impayées par l'ancien propriétaire ou être déclaré responsable d'une infraction commise avec ce véhicule avant qu'il vous soit cédé.

DÉFINIR DES CRITÈRES PRÉCIS

AVANT DE RENCONTRER LE VENDEUR

Le vendeur cherchera bien évidemment à conclure cette vente, et utilisera pour cette raison tous les arguments qu'il peut sortir. Vous pouvez ainsi vous laisser convaincre facilement, par une remise sur le prix par exemple bien que le véhicule ne corresponde pas réellement à celui que vous cherchez. Aussi, pour éviter de se laisser avoir, il est nécessaire de partir en ayant des critères d'achat bien définis en tête. Vous avez peut-être une limite quant au kilométrage parcouru, des problèmes que vous souhaitez absolument éviter et un budget à respecter. Mettez-les au clair, sur papier, et pensez à réaliser un checking une fois la vérification du véhicule terminée. Si le véhicule ne répond pas à tous vos critères, n'hésitez pas à refuser de l'acheter.

Il faut dire que l'achat d'une voiture d'occasion n'est pas en lui-même une pratique défendue. Le marché propose des véhicules qui sont encore en parfait état, mais vendus au prix d'une occasion. Il suffit ainsi de faire attention à chaque étape, là où les fraudes et les arnaques peuvent se cacher. En restant vigilant, vous pouvez vous assurer de faire de très bonnes affaires !

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook          twitter

PUB

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

ASSURANCE AUTO

LA COTE OCCASION

PUB

 

PUB

NEWSLETTER