RENCONTRE - BERNARD OLLIVIER PDG DE ALPINE CATERHAM PARLE DE LA RENAISSANCE DE ALPINE

8 février 2013 par par Laurent SEGUIN - photos Laurent SANSON & D.R

Confronté à un présent compliqué et à un futur parfois incertain, Renault recompose son passé pour qu'automobile rime de nouveau avec plaisir. La firme au losange profitait ainsi du Monte-Carlo Historique 2013 pour célébrer le 40e anniversaire de sa victoire sur l'épreuve avec sa mythique Berlinette A110 en 1973. Une manière d'entretenir une flamme qui ne s'est finalement jamais vraiment éteinte. Une manière aussi de parler du futur avec son nouveau patron, Bernard Ollivier, qui nous en a dit un peu plus sur cette renaissance Alpine très attendue et prévu pour 2015.

rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterham

 

rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterhamBernard Ollivier, vous voici à la tête d'une renaissance ?
On peut dire ça oui. Je prends la succession d'une très belle aventure humaine. J'ai fait la spéciale du Turini à bord d'une Berlinette A110 et j'ai de nouveau mesuré l'attachement, la relation de proximité, quasi familiale, entre Alpine et les gens. Ça nous rend très fiers et ça ne peut que décupler notre motivation pour ce retour d'Alpine.

Où en êtes-vous justement ? On parle de 2015...
Oui, ce sera pour 2015. Aujourd'hui, on commence à sentir quelques trucs. Nous avons fait beaucoup d'études de marché, c'est une marque qui a une très grande notoriété, connue à travers le monde, alors que seulement 30 000 autos ont été vendues, tous modèles confondus. Alpine est devenue un mythe, grâce à ses succès sportifs. Mais le sujet ce n'est pas de réveiller un mythe, c'est de réveiller une marque. Le challenge, c'est de faire une Alpine moderne qui respecte la filiation, mais qui soit en phase avec son époque. Les clients ne sont plus les mêmes. Par exemple, ils mesurent en moyenne 20 centimètres de plus que dans les années 70. Et aujourd'hui, plus grand monde n'est prêt à acheter une voiture aussi rustique que la Berlinette. Mais Alpine n'est pas non plus une voiture de luxe. Ce ne sont surtout pas des valeurs de paraître que recherchent les clients Alpine. Ce sont des gens qui sont plus dans le « être » que dans le « avoir », des épicuriens en quelque sorte. Charge à nous de transmettre ça techniquement.


rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterhamComment ? Et à quel type de voiture s'attendre ?
En partant du principe que les clients rechercheront du frisson, de l'adrénaline, ce qui ne signifie pas des risques. Alpine, c'est un comportement, de l'agilité avant tout. Bien plus que de la performance ou de la vitesse. Vous savez, quand Andruet remporte le Monte-Carlo en 1973, il bat des voitures bien plus puissantes que son A 110. Et puis la légèreté c'est aussi de faibles consommations et de faibles rejets polluants. Ce sont des valeurs modernes.

Justement, pourrait-elle être électrique ou hybride ?
Pas tout de suite. Nous allons déjà réussir notre base, notre première voiture. Après, on exclue rien pour des développements et des versions futures.

rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterhamSon design sera inspiré du concept ZAR présenté en mai dernier à Monaco ?
Non. ZAR était un clin d'œil et rien de plus. C'était pour fêter les 50 ans de la Berlinette. D'ailleurs, on s'est un peu fait piéger à notre propre jeu avec ce concept.

Cette future Alpine sera produite à Dieppe, vous contribuez à l'emploi français...
C'est le berceau de la marque et c'est aussi une façon de sauver l'usine. C'est aujourd'hui un site qui ne fait qu'assembler, qui ne produit rien et ça va devenir un véritable centre de performance de la petite série. Aujourd'hui, ça pérennise l'emploi existant et tout laisse entendre que l'emploi pourrait augmenter si les prévisions de volumes de ventes sont conformes à nos attentes.

Justement, ça passe par une réussite sur les nouveaux marchés, où Alpine est peut être moins connue ?
Alpine n'est pas inconnue en Inde, en Russie ou en Chine. Au pire, nous avons une histoire à raconter, nous ne partons pas de zéro. Et puis vous savez, on va se battre contre personne, cette Alpine va combler un vide. Elle n'aura pas de concurrentes.


propos recueillis par Laurent SEGUIN - photos Laurent SANSON & D.R

 

Bernard Ollivier en présence du Directeur Délégué de Renault, Carlos Tavarès, grand artisan du retour de la marque Alpine

rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterham

Bernard Ollivier au volant de la berlinette A110 du Monte-Carlo Historique 2013

rencontre bernard ollivier pdg societe automobiles alpine caterham

Commentaire de arnaud

9 février 2013 à 04:37 PM

Eh ben, si faire une alpine aujourd'hui c'est faire une voiture avec de faibles rejets polluants en ligne de mire sans recourt à l'hybride électrique ça nous promet quoi ? Un trois cylindres avec une consommation de 4-5 l/100km et un 0 à 100 km/h en 15 s à cause des rapport long. super !
Moi qui me prenais à rêver à un mix du meilleur deux mondes : Catheram pour le rapport performances/légèreté et Alpine pour l'émotion et la passion, je vois que finalement on ressuscite Alpine comme Gordini.

Commentaire de TINEL

10 février 2013 à 09:48 AM

Bonjour
Je suis particulièrement heureux de la renaissance de la marque ALPINE surtouit si on y associe CATERHAM
ces deux marques étant mytiques dans des domaines différents mais il faudra respecter l'identité des deux
(j'ai connu et roulé en 1961 avec JEAN REDELE dans une A108!!!!! respect Mr REDELE)

Commentaire de fredo62

10 février 2013 à 09:53 AM

J'adore toute la gamme des alpine des sportives pures à la GT mais dire qu'elle n'aura pas de concurrentes
c'est beaucoup s'avancer surtout n'ayant rien dans les cartons concrètement.
de plus il existe suffisamment de bonnes petites sportives (lotus, porsche cayman,..),
- les revival de sportives chez Renault (gordini) sont à pleurer coté sportif,
- les beaux protos c'est bien également mais rien sur sur la pîste...
- les fausses bonnes idées de Renault (Wind)...
bref du chemin à parcourir encore...

Commentaire de pepe

10 février 2013 à 10:13 AM

FAITES NOUS RÊVER COMME IL Y A 40 ANS

Commentaire de seth

10 février 2013 à 10:39 AM

"Par exemple, ils mesurent en moyenne 20 centimètres de plus que dans les années 70. "
Une Alpine est un véhicule racé, espérons qu'ils feront un véhicule de 1m16 de haut au plus, l'augmentation de l'empattement et la mécanique en position transversale arrière, devrai suffire à proposer une habitabilité plus grande pour les gabarits importants.
Pas besoin de dessiner un "SUV" de 1 m25 non plus, pour les grands d'aujourd'hui

Commentaire de Jager Jany

10 février 2013 à 01:30 PM

Je suis né en 1971, mon frère de 17 ans mon ainé a acheté une A110 V85 de 1917 en 1974. J'ai grandi avec elle... Un peu trop d'ailleur puisque j'ai plus de place dans mon A310V6 de 1983 !!! :) Pour moi Alpine c'est arrètée en 1984 avec l'arret des A 310 v6. Jusque là les Alpine étaient des voitures de sport, racés avec leur personnalité propre. Légère, pieces de serie pour contenir les couts, et confort plutot spartiate, les Alpine sont performantes et inovantes. En 2013 l'esprit Alpine existe et roule ! La Lotus Elise. La nouvelle Alpine devra avoir les gènes de ses aieules, en ayant une ligne dans les codes de la marque et surtout pas de style à la Renault !!! L'echec cuisant des GTA et A610 produits Renault trop eloigné de la culture Alpine. Le concept "Alpine 2010" (http://www.youtube.com/watch?v=yfxYifTZ0uE) du jeune designer de Dacia contient les gènes stylistique d'Alpine. L'A110-50 est a coté de la plaque... Ne reproduisez pas les erreurs du passé, si Alpine doit renaitre inspirez vous de son créateur le Grand Monsieur JEAN REDELE. Belles, légères (carosserie polyester ), performantes avec des éléments de series ( moteurs RS de 140 à 250Ch ) est un tarif contenu. SVP ne tombez pas dans l'exces... Pas de palettes au volant de clim bi-zone d'alcantara et je sais pas quoi d'autre... Alpine n'est pas Porsche, Ferrari... plutot l'Elise de Lotus.

Commentaire de Jager Jany

10 février 2013 à 01:34 PM

L'Alpine de mon frère est de 1971 vous aurez corrigés

Commentaire de trinh

10 février 2013 à 02:12 PM

bon pour la france voir de nouveau une alpine

Commentaire de Philippe-Belgique

11 février 2013 à 08:48 AM

N'est il pas un peu présomptuex d'affirmer que la future Alpine "sera sans concurrence" ...?
En 2013, les gens n'achètent plus une voiture qui n'est pas un minimum homogène...
Il faudra des performances...et surtout un produit bien fini s'ils veulent en vendre.
Attention à l'effet "pêtard mouillé" !!!

Commentaire de catrice

15 octobre 2013 à 07:03 PM

bonjour
mon souhait surtout pas trop electonique moteur centrale arriere legere mais pas trop de chevaux (environ 250 a 300ch)
et une 2+2 places

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

asw auto sport willy dottignies

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

 seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

4jantes.com

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france