LE FAP UNE SOLUTION ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE

17 février 2020 par Laurent SANSON

LE FAP, UNE SOLUTION

ÉCOLOGIQUE ET ÉCONOMIQUE

Le transport routier provoque à lui seul 16% de la production mondiale de CO2 et ce pourcentage est sans cesse en augmentation, atteignant les 26% aux USA en 2007. Dans les zones urbaines de grande taille des pays développés, il figure en première liste des facteurs de pollution, notamment en dioxyde d'azote, en benzène et particules, trois polluants qui sont particulièrement préoccupants pour la santé publique. Ainsi, en 2019 par exemple, les taux d'azote en IDF atteignaient le double des valeurs réglementaires.

 

Pour faire face à ce souci, il est important d'équiper les voitures de systèmes plus écologiques, à l'instar du filtre à particules. Le FAP est en effet un système permettant le filtrage des gaz d'échappement, afin de piéger les particules fines qui sont extrêmement polluantes et très nocives pour la santé. Il s'agit d'un élément filtrant qui est situé en amont de la ligne d'échappement, pour mieux capter les particules nocives résultant de la combustion du moteur. Il s'agit donc d'une solution écologique et économique de premier ordre, qui s'inscrit parfaitement dans la recherche d'un mode de vie plus écologique au quotidien.

Quels sont les principaux polluants

des gaz d'échappement des véhicules à moteur ?

Pour respecter les normes fixées par l'Union européenne en matière d'émissions nocives, et ainsi réduire votre impact négatif sur l'environnement, vous pourrez donc opter pour ce fameux filtre à particules. Rien de bien compliqué à cela, puisque vous pouvez trouver un FAP pas cher sur internet ou dans tout magasin commercialisant des pièces automobiles.

Toutefois, pour comprendre l'importance du FAP, il convient de connaître l'ampleur du danger que représentent les gaz d'échappement et ses composants :

Les gaz à effet de serre CO2

En France, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont considérablement augmenté en l'espace de dix ans. Bien qu'il ne soit pas un danger direct pour la santé au sens propre du terme, il tend à multiplier la capacité de conservation de chaleur de l'atmosphère terrestre en créant le fameux effet de serre. C'est un véritable danger pour l'environnement, notamment parce qu'il accélère le phénomène de réchauffement planétaire.

C'est en cela qu'il est important de réduire vos émissions de gaz d'échappement, afin d'enrayer autant que possible ce phénomène. C'est ici qu'entre en jeu notre fameux filtre à particules, ô combien efficace pour filtrer tout ce qui ne doit pas se retrouver dans l'atmosphère.

Les substances qui polluent l'atmosphère

Les particules fines figurent parmi les polluants atmosphériques les plus dangereux. Selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie ou Ademe, ils sont la cause de 6% des morts prématurées et 50% proviennent du transport routier.

Or, si davantage de véhicules étaient munis de FAP, ce souci serait considérablement amoindri. Un réflexe malheureusement encore trop peu courant, mais qui tend à entrer davantage dans les meurs. Les mentalités évoluent en effet, et avec elles la prise de conscience d'efforts écologiques personnels au quotidien.

Les oxydes d'azote, le monoxyde de carbone et l'Ozone

Les gaz d'échappement contiennent également des oxydes d'azote (NOx), lesquels regroupent le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2). Ces derniers influent sur le réchauffement climatique, tandis que le NO2 est un gaz très irritant qui peut pénétrer les poumons en profondeur. En France, les transports routiers émettent 56% de l'ensemble de l'oxyde d'azote dans l'air.

En outre, l'Ozone (O3) à ne pas confondre avec la couche d'ozone qui protège l'atmosphère terrestre, est un gaz très agressif qui irrite les yeux et les voies respiratoires, tandis que le monoxyde de carbone est un toxique cardio-respiratoire. Même à très faible dose, il peut diminuer la capacité d'oxygénation du cerveau, des muscles ainsi que du cœur.

Les composés volatils (COV) des gaz d'échappement n'ont pas d'effets très notables sur l'environnement et la santé, mais les sulfates (SO2) peuvent causer une gêne respiratoire, une crise d'asthme ou encore des accès de toux.

Le constat est donc sans appel d'un point de vue écologique : pour améliorer la qualité de l'air, et donc respirer un air plus sain, il est absolument indispensable d'équiper correctement les véhicules routiers à l'aide de FAP. Il en va non seulement de la préservation de l'environnement, mais également de notre état de santé en général, et des maladies qui peuvent découler de ces substances nocives inhalées au quotidien.

Quels sont les impacts environnementaux

des polluants contenus dans les gaz d'échappement ?

Les gaz d'échappement sont donc l'une des premières sources de pollution de l'air, laquelle est aussi nocive pour la santé que pour l'environnement. L'enjeu écologique est donc de taille, et mérite que nous nous y intéressions.

L'impact écologique sur les végétaux

Si les particules fines de gaz d'échappement sont dangereuses pour l'homme, les végétaux sont également touchés. En effet, les agents polluants qui sont composés de dioxyde de carbone, d'ozone, de dioxyde de soufre et d'autres gaz nocifs sont en plus accompagnés de particules fines, c'est-à-dire des poussières de carbones issues de la combustion, qui sont particulièrement dangereuses.

Elles provoquent une pollution de l'air qui bouche les pores des feuilles des végétaux en formant de minuscules nécroses sur le bord, puis au centre de la feuille. Cette couche empêche la feuille de recevoir la lumière du soleil, ce qui risque de provoquer son asphyxie en jaunissant, car elle n'est plus en mesure de générer le phénomène de photosynthèse. À terme, les plantes meurent définitivement.

La pollution atmosphérique causée par les polluants des voitures et autres véhicules est donc un véritable danger pour les cultures et les différents organismes végétaux, surtout ceux qui bordent les routes. La nature subit de plein fouet tout ce que nos pots d'échappement rejettent, alors qu'un simple filtre à particules pourrait enrayer ce souci, et ainsi optimiser l'enjeu écologique ici présent.

Les impacts sur le sol

Les gaz d'échappement sont également responsables de la pollution du sol, car les particules fines viennent s'y déposer lorsqu'il pleut. Outre les activités industrielles et les dépôts de déchets, le transport routier fait aussi partie des polluants du sol (mercure, hydrocarbure, sulfates…). Les particules contaminent les eaux souterraines et superficielles que les plantes et les animaux utilisent. En pratique, ces polluants bloquent l'assimilation d'éléments nutritifs dont les végétaux ont besoin et qu'ils aspirent par leurs racines, ce qui a pour effet de les étouffer et de les empoisonner.

Les impacts sur l'eau

Par voie de conséquence, l'eau est polluée par les nitrates et les constituants nocifs des gaz d'échappement. N'étant pas dégradables, ils polluent le sol et la nappe phréatique, ce qui infecte l'eau utilisée par les animaux et les plantes. D'ailleurs, de plus en plus de produits comme les fruits et légumes vendus sont touchés par les résidus toxiques qui infectent l'eau irriguant les champs et cultures.

L'usage de dispositifs écologiques tels que le FAP est donc une nécessité à côté de laquelle il est difficile de passer, afin d'améliorer la qualité de l'air, de l'eau et du sol. L'enjeu écologique est colossal, bien plus qu'il n'y parait au premier abord.

Conclusion : le FAP, une solution pour protéger l'environnement

Au vu du danger que représentent les gaz d'échappement pour la santé et l'environnement, le FAP est aujourd'hui un équipement écologique indispensable. En effet, un filtre fin permet de retenir les particules d'un diamètre supérieur à 50 mn. Il permet donc de réduire considérablement la quantité de polluants rejetés dans l'air.

Les particules sont d'abord retenues dans le filtre à particules, puis elles sont brûlées à plus de 500°C. Cette phase est celle de la régénération, qui permet en même temps de nettoyer le FAP sans rejeter les particules dans la nature.

Il est donc primordial d'équiper son véhicule d'un FAP de qualité. À ce titre, notons que la technologie Krosfou est en avance sur le marché, et que ses filtres à particules permettent une meilleure élimination des nanoparticules (il est important de noter que ces dernières augmentent notamment la probabilité de cancer chez les enfants).

Il s'agit donc d'un système en accord avec les exigences écologiques et de santé publique. Il est d'ailleurs obligatoire et le conducteur qui n'a pas équipé son véhicule risque une amende très sévère.

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

                   

ASSURANCE AUTO

lelynx.fr comparateur assurance

PUB

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

LA COTE OCCASION

PUB

 

PUB